cadre   - Nous sommes le Dimanche 21 Décembre 2014 et il est 18:19
 
"Aider les familles et amis de malades psychiques"
UNION NATIONALE DE FAMILLES OU AMIS DE PERSONNES MALADES ET HANDICAPEES PSYCHIQUES
UNAFAM
- UNAFAM - Délégation Aude 11 - Languedoc Roussillon -
-Association reconnue d'utilité publique-
   
bloc_h_g Menu général bloc_h_d
  Retour à l'accueil
  Urgence:joindre qui?
  Laisser un message
  Qui sommes nous ?
  Des témoignages
  Ressources
  La recherche
  Insertion et Travail
  Groupe de parole
  Notre région
  Les sites UNAFAM
  Liens utiles
  Espace GEM ou Club
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les dernières actualités bloc_h_d
  Les actualités du 11
  réunion des adhérents unafam aude le samedi 25 octobre 2014
  les nationales...
conference nationale du hanicap 11 décembre 2014
  Les départementales
lettre du président de l'unafam n° 24
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les utilitaires du site bloc_h_d
  Mises à jour du site

  Moteur de recherche
  Le plan du site
  Les pages préférées
  Les pages sonorisées
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Accès réservé bloc_h_d



bloc_h_g bloc_h_d

QUELQUES ACTUALITES NATIONALES CONCERNANT LES MALADIES PSYCHIQUES

visibles sur les sites des délégations UNAFAM 02 - 11 - 16 - 17 - 19 - 21 - 23 - 30 - 34 - 39 - 41 - 48 - 58 - 66 - 69 - 71 - 80 - 84 - 87 - 89 - 972

Franco Basaglia    Thomas More   Delacroix   Machiavel      Pinel visitant les aliénés   Le Politique de Platon   Lucien Bonnafé le désaliéniste   l'Assemblée Nationale        

CONFERENCE NATIONALE DU HANICAP 11 décembre 2014 12/12/2014

Article sélectionné par Jean-Claude

In Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des Femmes

Conférence Nationale du Handicap (CNH)

Depuis le vote de la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, le Gouvernement a mis en place une Conférence nationale du handicap -tous les trois ans- afin de débattre des orientations et des moyens de la politique concernant les personnes handicapées.

Cette année, la conférence nationale du Handicap, prend une forme particulière :

Les rapports Les contributions des partenaires Les forums régionaux La conférence nationale du handicap

Page suivante: des commentaires (4 parutions de ce jour)



- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


ANTILLES: Colson : la psychiatrie à la croisée des chemins 11/12/2014

Article sélectionné par Jean-Claude

France Antilles.fr

Colson : la psychiatrie à la croisée des chemins

Mercredi 10 décembre 2014
Adams Kwateh
 
En ouvrant son premier hôpital psychiatrique en 1954, après 50 ans de désert psychiatrique, la Martinique se dotait des outils modernes dans le domaine des les soins et la prise en charge de la folie. Le pionnier de cette brusque entrée de la psychiatrie chez nous était Maurice Despinoy. Il donne, à partir d'aujourd'hui, son nom à cet hôpital où il a laissé des empreintes indélébiles. Cette action de dénomination est l'un des temps forts qui marque le 60e anniversaire de la création de la psychiatrie en Martinique. Mais depuis quelques années, on assiste à ce que l'on appelle « la décolsonnisation de la psychiatrie » c'est-à-dire l'offre des soins hors des murs du site de Balata où est implanté l'hôpital psychiatrique. C'est le fruit de la sectorisation qui a consisté à répartir les différentes équipes sur des zones géographiques. C'est donc la psychiatrie au plus près de la population.
 
L'idée de la sectorisation était aussi de faire reculer la stigmatisation et d'éviter les préjugés.
Soixante ans après l'ouverture de Colson, la psychiatrie serait-elle en train d'amorcer un nouveau virage ? Tout laisse à penser que la folie tend à devenir comme une maladie chronique. Ceci explique l'ouverture d'un site à Mangot-Vulcin, au Lamentin, qui se présente comme un lieu de séjour tout à fait banal. Et, au centre-ville de Fort-de-France, tout un chacun peut aller consulter un psychologue ou un psychiatre, comme si on se rendait chez son dentiste.


- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


PSYCHIATRIE: HOSPITALISATION AU LONG COURS 03/12/20144

Article sélectionné par Jean-Claude

In FRRSM

Fédération Régionale de Recherche nord pas de calais en Sante Mentale

Novembre 2014

Irdes

l’Institut de recherche et documentation en économie de la santé

L’hospitalisation au long cours en psychiatrie : analyse et déterminants de la variabilité territoriale

Les hospitalisations au long cours en psychiatrie – d’un an ou plus, en continu ou non, et associées à une présence en hospitalisation l’année précédente – ont concerné près de 12 700 patients en 2011 dont plus de la moitié souffre de troubles schizophréniques. Si ce poids est faible dans la file active (0,8 % des patients pris en charge en établissements de santé), il représente en revanche un quart des journées d’hospitalisation et un quart des lits. Or, l’indication thérapeutique ne l’impose pas toujours. Dans un contexte de réduction des capacités d’hospitalisation, de réduction des durées moyenne de séjour et de développement des soins ambulatoires en psychiatrie, le maintien prolongé à l’hôpital interroge.



- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


PSYCHIATRIE: L'ENFER DES TROUBLES OBSESSIONNELS COMPULSIFS-TOC 01/12/2014

Article sélectionné par Jean-Claude

In DOCTISSIMO

lundi 24 novembre 2014

Les News Psycho

 

TOC : l'enfer des troubles obsessionnels compulsifs

Une décennie durant, Léo, 22 ans, a vécu dans ce qu'il décrit comme une "prison cérébrale". Atteint de trouble obsessionnel compulsif (TOC), une maladie psychique encore méconnue et sous-diagnostiquée qui touche pourtant 2 à 3% de la population, en France comme ailleurs, il décrit son calvaire.

TOC : l'enfer des troubles obsessionnels compulsifs

Le TOC de contamination, touchant ceux qui ont peur des microbes, suivi du TOC d'erreur, consistant à vérifier plusieurs fois une même action, comme le fait de bien avoir fermé une porte ou un robinet de gaz, sont les



- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


MALADIE MENTALE: 12 MILLIONS DE FRANCAIS ? 20/11/2014

Article sélectionné par Jean-Claude

In DOCBUZZ L'autre information santé

20/12/2014

La France malade : 12 millions de français souffrent de troubles psychiatriques

Selon un article publié par la revue European Neuropsychopharmacology, les autorités françaises ont très largement sous-estimé le nombre de Français souffrant d’une pathologie mentale qui toucherait en fait 12 millions de personnes sur 69 millions. DOCBUZZ

 



- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


PROJET DE LOI SANTE: Article 13 Santé memtale 07/11/2014

(Article sélectionné par Jean-Claude

Source FEHAP

31/10/2014

Organisation de la psychiatrie et promotion de la santé mentale dans l’article 13 du projet de loi de santé

Assumer enfin la mise en œuvre des conclusions consensuelles des nombreux rapports et missions depuis quinze ans.

Les 5 organisations signataires d'usagers patients, familles et professionnels sont convenues, tout au long du parcours d’élaboration législative des dispositions du projet de loi de santé concernant la psychiatrie et la santé mentale, de poursuivre leurs travaux d’analyse et de propositions conjointes dans le cadre de la démarche d'élaboration partenariale qu'elles pratiquent de longue date et de manière continue.
 
D’ores et déjà et sans préjudice d’autres contributions prochaines, les 5 organisations signataires estiment que l’article 13 du projet de loi de santé pourrait, sous réserve d’ajustements complémentaires et de clarifications indispensables, représenter une avancée significative dans le sens d'une meilleure prise en compte des attentes et espoirs des patients, familles et professionnels de la psychiatrie et de la santé mentale, attentes et espoirs d'une "discipline trop longtemps négligée" comme l'a souligné la ministre.
 

5 Signataires: CME Conference -  FHS (Fédération Hospitalière de France) - FNAPSY - UNAFAM  et FEHAP (Fédération des établissements hospitaliers privés non lucratifs & d'aide à la personne)



- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


SUISSE: TROUBLES PSYCHIQUES ENCORE TABOUS 03/11/2014

Article sélectionné par Jean-Claude

In SWISSINFO.CH 03. novembre 2014

Par Isobel Leybold-Johnson

Discrimination:

Encore trop de préjugés à l’encontre des maladies mentales

Sortir les personnes en souffrance psychique de l'isolement  (Keystone)

Sortir les personnes en souffrance psychique de l'isolement 

(Keystone)

En Suisse comme ailleurs, les troubles psychiques sont encore tabous. Et ceci, malgré le fait que la Suisse dispose du plus grand nombre de psychiatres par habitant au monde.

Une campagne a été lancée pour mettre fin à cette culture du silence.

Seriez-vous prêt à engager un malade mental? Et seriez-vous prêt à le laisser garder vos enfants? Questions épineuses. Seuls 38% de la population accepterait d’employer une personne souffrant de troubles psychiques et 14,2% leur confierait leur enfant.

Ces chiffres sont tirés d’une toute nouvelle enquête sur le comportement des gens face aux maladies mentales. L’étude a été présentée début octobre à Zurich, lors du lancement de la première campagne d’envergure nationale qui cherche à briser les préjugés entourant les maladies mentales.

Une campagne suisse

La campagne nationale suisse a été lancée le 10 octobre 2014, lors de la Journée mondiale de la santé mentale, par Pro Mente Sana, l’organisation de santé mentale, et le Canton de Zurich. Le projet a aussi reçu le soutien des cantons de Schwyz, Berne et Lucerne et d’autres organisations qui travaillent sur les questions de santé basées en Suisse romande et alémanique.
L’idée est de s’attaquer à ces tabous et de pousser les gens à parler plus et à en savoir plus sur les problèmes de santé mentale.

Leurs affiches mettent en avant quatre maladies, dont la boulimie et la dépression. Lors du lancement de la campagne, les gens ont critiqué le fait qu’il n’y avait pas de jeunes sur les affiches, un groupe connu pour son risque de suicide élevé. Lorsque swissinfo.ch a relevé ce point à l’organisation, Thomas Ihde, président de Pro Mente Sana, a expliqué que les jeunes allaient être inclus à la campagne à un stade ultérieur: «Nous avons commencé avec 4 posters, l’idée est d’en avoir 100», a-t-il déclaré.

La campagne va durer jusqu’en 2016. Celle-ci touchera au fur et à mesure plus de thèmes et plus de cantons. Les militants espèrent que des entreprises viendront aussi soutenir le groupe. 

 



- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


RECAPITULATIF ARTICLES 1ER SEMESTRE 05/10/2014

Récapitulatif des articles signalés par Jean-Claude

pour le 1er semestre 2014

Classement par thème d’une sélection des informations du 1er semestre 2014 que Jean-Claude recherche et nous propose dans la rubrique "les nationales".

 

Une mise à jour est envisagée chaque semestre : pour l’antérieur, cliquez sur la rubrique « Les nationales », colonne de gauche du site Unafam 17 et déroulez les pages par 10

 

N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques et suggestions :

http://www.unafam.info/17/index.php?pge=contact

 

(L’auteur de la Rubrique sollicite votre avis sur le lien ci-dessus pour orienter ses recherches selon vos souhaits ou besoins )

 



- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


PPSM: PROJET DE LOI-ORIENTATIONS 28/09/2014

Article sélectionné par Jean-Claude

sante.gouv

Rappel du discours aux professionnels de secteurs

Marisol Touraine présente les orientations de la loi de santé

19 juin 2014
   

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, a présenté aujourd’hui les orientations de la loi de santé aux professionnels du secteur. Neuf mois après le lancement de la Stratégie nationale de santé, la ministre a dévoilé les solutions du gouvernement aux défis structurels de notre système de santé, en particulier l’allongement de la vie et le développement des maladies chroniques.
Cette loi ambitieuse transforme le quotidien de 65 millions de Français, en s’attaquant à la racine des inégalités de santé, en renforçant la proximité de l’offre de soins et en faisant le pari de l’innovation pour maintenir notre système de santé à son plus haut niveau d’excellence.

Cliquez Page suivante: le discours

 


- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


LOI SUR LA SANTE: La psychiatrie au menu 26/09/2014

Article sélectionné par Jean-Claude

In WEKA Informer Conseiller Former

25/09/2014

 La psychiatrie au menu de la future loi Santé

 L'un des objectifs de la future loi Santé porte sur l'amélioration de la prise en charge des maladies psychiques, qui touche une personne sur cinq au cours de sa vie, a souligné mercredi 24 septembre la ministre de la Santé.

"La santé mentale et la psychiatrie illustrent (…) les enjeux que doit relever notre système de santé", comme "corriger les inégalités sociales et territoriales qui s'accroissent", a dit Marisol Touraine lors de l'inauguration d'un bâtiment à l'hôpital Sainte-Anne à Paris. La psychiatrie de secteur (organisation géographique de soins de proximité, hors de l'hôpital), qui existe de longue date, sera consacrée dans la loi de santé et inscrite dans le cadre global du service territorial de santé publique (STSP), a indiqué la ministre qui souhaite mieux l'articuler avec le secteur libéral, social et médico-social. Cette mission de la psychiatrie de secteur "contribuera à la prévention et l'insertion des personnes". La ministre souhaite que "chaque personne atteinte de troubles psychiques puisse avoir la garantie d'une prise en charge accessible et adaptée".

Une personne sur cinq sera touchée par une maladie psychique au cours de sa vie, a-t-elle relevé, évoquant des états, passagers ou chroniques, allant de la dépression aux troubles psychotiques lourds, en passant par les addictions et les "toc" (troubles obsessionnels compulsifs). Le premier rapport de l'Observatoire national du suicide, créé l'an dernier, est attendu "dans les prochaines semaines", a-t-elle ajouté rappelant qu'il y avait "plus de 10 000 suicides chaque année" en France.

Jean Lafourcade, directeur général de l'Agence Régionale de Santé (ARS) Aquitaine, a été chargé de suivre la mise en place du décloisonnement de la psychiatrie, l'adéquation des métiers et des formations aux enjeux spécifiques de la psychiatrie (notamment en termes de démographie médicale) et la réflexion sur citoyenneté et santé mentale. Évoquant le manque de psychiatres hospitaliers publics, la ministre a estimé qu'il fallait "favoriser la prolongation de l'activité" de ceux qui exercent actuellement.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

 SUITE page suivante:

1 Article du Quotidien du Médecin

2 Article de Pharmaceutiques

 



- Imprimer cette info -

Lire la suite....... lire la suite.......


Ces actualités sont visibles sur les sites Internet des délégations UNAFAM 02 - 11 - 16 - 17 - 19 - 21 - 23 - 30 - 34 - 39 - 41 - 48 - 58 - 66 - 69 - 71 - 80 - 84 - 87 - 89 - 972 dont le contact presse est : Marie
Seules les actualités marquée du signe * sont en provenance du siége de l'UNAFAM dont le contact presse est : Anne Pierre-Noël

 10 suivantes
(1) (2) (3) (4) (5) (6) (7) (8) (9) (10) (11) (12) (13) (14) (15) (16) (17) (18) (19) (20) (21) (22) (23) (24) (25) (26) (27) (28) (29) (30) (31) (32) (33) (34) (35) (36) (37) (38) (39) (40) (41) (42) (43) (44) (45) (46) (47) (48) (49) (50) (51) (52) (53) (54) (55) (56) (57) (58) (59) (60) (61) (62) (63) (64) (65) (66) (67) (68) (69) (70) (71)

bloc_b_g bloc_b_d
 
Copyright © 2005-2014 Site - UNAFAM - Délégation Aude 11 - Région Languedoc Roussillon
Groupe de sites conçu et développé par Jacques DREYER-DUFER bénévole UNAFAM        Voir les autres sites du groupe        Mentions légales