cadre   - Nous sommes le Jeudi 23 Novembre 2017 et il est 15:53
 
"Aider les familles et amis de malades psychiques"
UNION NATIONALE DE FAMILLES ET AMIS DE PERSONNES MALADES ET/OU HANDICAPEES PSYCHIQUES
UNAFAM
- UNAFAM - Délégation Aude 11 - Languedoc Roussillon -
-Association reconnue d'utilité publique-
   
bloc_h_g Menu général bloc_h_d
  Retour à l'accueil
  Urgence:joindre qui?
  Laisser un message
  Qui sommes nous ?
  Des témoignages
  Ressources
  La recherche
  Insertion et Travail
  Groupe de parole
  Notre région
  Les sites UNAFAM
  Liens utiles
  Espace GEM ou Club
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les dernières actualités bloc_h_d
  Les actualités du 11
  avis de décès - jacques ,marie, dreyer-dufer
  les nationales...
avis de décès - jacques dreyer-dufer unafam11
  Les départementales
le lien n°63 sur les semaines d'information sur la santé mentale
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Les utilitaires du site bloc_h_d
  Mises à jour du site

  Moteur de recherche
  Le plan du site
  Les pages préférées
  Les pages sonorisées
bloc_b_g bloc_b_d
bloc_h_g Accès réservé bloc_h_d



bloc_h_g bloc_h_d
    page témoignage - Délégation Aude 11 - région Languedoc Roussillon


Maladie et célébrités






Maladie et célébrités Helene Reimann

Origine de l'article : section unafam11 - Courriel : infos@unafam11.org

cette page est sonorisée, allumer vos haut-parleurs si vous le désirez...

Luc Beauséjour au clavecin. "gavotte en sol majeur" de BACH















HELENE REIMANN
(1893-1987)


Née en Silésie, Hélène Reimann fut mariée et eut sept enfants. Internée à plusieurs reprises, elle échappa aux nazis en se réfugiant chez une de ses filles.

Plus tard elle dut être internée à Bayreuth. C’est là qu’elle commença son oeuvre. La plupart de ses premiers dessins furent détruits par le personnel alors qu’elle tentait de les dissimuler sous son oreiller ou sous ses draps, jusqu'au jour où le Pr. Boëker prit la direction de l'hôpital et interdit désormais de rien jeter.



Elle avait, elle-même, expliqué au Pr. Boëker qu'elle devait sauvegarder dans sa mémoire ce qu'elle ne pouvait plus voir du monde extérieur, ainsi dressait-elle, pour ne pas perdre le fil avec son passé, l'inventaire implacable de tout ce qui avait fait partie de sa vie et consacrait-elle ses énergies à dessiner tout ce qui lui revenait à l’esprit.

Pour Hélène Reimann, il n'est question que de se remémorer la forme d'une jupe, d'une chaussure ou d'un fauteuil, de les avoir à vu au point de ne pas même penser à mettre en scène le corps que revêt la robe ou le pied habillé par la chaussure.



Bavardage ininterrompu, comme il est écrit dans son dossier médical, obsédante litanie qu’elle prolonge de feuille en feuille avec ici, un meuble piégé dans des perspectives angulaires, là une fleur ouverte sur son pistil, plus loin un mannequin sans tête, un pantalon sur des talons aiguilles ou encore un profil, le sien sans doute, avec son chignon impeccable.

Sa production est considérable ; dépouillée, sévère à l’extrême, elle est généralement traitée en noir et blanc.


Affichage de la mise en page prévue pour impression affichage prévu pour imprimer cette page

bloc_b_g bloc_b_d
 
Copyright © 2005-2015 Site - UNAFAM - Délégation Aude 11 - Région Languedoc Roussillon
Groupe de sites conçu et développé par Jacques DREYER-DUFER bénévole UNAFAM        Voir les autres sites du groupe        Mentions légales